Podcasts sur l'histoire

Comment Spahn Movie Ranch est devenu le siège de la famille Manson

Comment Spahn Movie Ranch est devenu le siège de la famille Manson


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Spahn Movie Ranch était autrefois utilisé comme plateau de télévision et de cinéma hollywoodien pour des productions familiales, notamment "Bonanza" et "The Lone Ranger", mais la propriété isolée et délabrée est peut-être mieux connue pour avoir joué un rôle dans l'un des films américains. crimes les plus notoires de la vie réelle.

Après avoir été expulsés de la cabine de Dennis Wilson des Beach Boys, le meurtrier et chef de culte condamné Charles Manson et ses partisans se sont retrouvés dans le ranch du comté de Los Angeles, où ils ont fait la connaissance du propriétaire George Spahn.

« Spahn était propriétaire du ranch depuis 1948, mais au moment où la famille Manson est arrivée, il avait 81 ans et était aveugle », explique James Buddy Day, auteur de Leader du culte hippie : Les derniers mots de Charles Manson. "George aimait Charlie, et ils se sont entendus sur le fait que Manson et les femmes travailleraient au ranch en échange d'être autorisés à rester."

Selon Day, c'est Susan "Sadie" Atkins, l'une des personnes condamnées pour les meurtres de Tate-LaBianca le 9 août 1969, qui a découvert Spahn Ranch en 1967.

«La famille Manson a progressivement emménagé dans le ranch, d'abord dans une église voisine, puis s'accroupissant dans les cabanes vides le long des pistes équestres de temps en temps», dit-il.

Spahn a accueilli l'aide et la compagnie de la famille Manson

Dans un 1970 Écuyer Dans un article de magazine, l'auteur Gay Talese a écrit que Spahn Ranch n'était pas tant un ranch que c'était « le vieux décor de cinéma occidental qu'il était autrefois. La rangée de bâtiments vides s'étendant le long du chemin de terre vers la cabane de Spahn - des structures en décomposition avec des panneaux décolorés les marquant comme un salon, un salon de coiffure, un café, une prison et une remise à voitures - tous ont été construits il y a de nombreuses années comme décors hollywoodiens pour cow-boy bagarres et embuscades indiennes.

Talese a rapporté que Spahn aimait Manson : « Manson visitait sa cabane les après-midi tranquilles et parlait pendant des heures de questions philosophiques profondes, des sujets qui déconcertaient le vieil homme mais l'intéressaient, soulageant la solitude.

Claudia Verhoeven, professeure agrégée d'histoire à l'Université Cornell qui donne un cours sur les meurtres de Manson, dit que la famille a aidé au ranch, au nettoyage, à la cuisine, aux réparations et à l'entretien des chevaux, notamment en les louant aux touristes.











"Ils viennent aussi de passer du temps avec Spahn, en particulier Lynette Fromme", dit-elle. "On dit généralement qu'elle (et d'autres) a également eu des relations sexuelles avec Spahn, mais cela a été contesté, y compris par Fromme elle-même."

Day dit que Spahn vivait dans une petite maison près d'un chemin de terre qui servait d'entrée au ranch.

« Il ne sortait pas beaucoup et avait besoin de beaucoup d’aide », dit-il. « Les filles restaient à tour de rôle dans la maison avec lui, cuisinaient et nettoyaient. » Il dit que Fromme - alias "Squeaky" - est devenu le principal gardien de Spahn. "Selon Lynette, George lui a rappelé son grand-père avec qui elle n'a jamais pu passer de temps."

L'isolement de Ranch a favorisé la paranoïa

« Le ranch a vraiment isolé les femmes », ajoute Day. « Il n'y avait pas de livres, d'horloges ou de calendriers. Ils sont devenus de plus en plus dépendants les uns des autres, ce qui a permis à leurs éventuels sentiments de paranoïa et de peur, d'aboutir aux meurtres. »

Selon Verhoeven, au début, le séjour de la famille Manson au Spahn Ranch s'apparentait à une expérience communautaire assez typique.

« Le fait que Spahn Ranch soit un ancien plateau de tournage a certainement accentué certains aspects de la vie de famille, en particulier ce qu'ils appelaient des tournées de« mystère magique »», dit-elle. « Parce que Spahn Ranch était un décor de cinéma, le décor soutenait la famille dans une vie expérimentale, improvisée et imaginaire. Ils jouaient des rôles d'acteur : cow-boys un jour, pirates le lendemain.

En fait, ajoute Day, les premières années de la commune furent assez tranquilles.

"Tous les gens que j'ai rencontrés ont de bons souvenirs de cette époque", dit-il. « Les choses ont changé au printemps 1969 lorsque Manson et Tex Watson ont été impliqués dans une mauvaise affaire de drogue impliquant un homme qu'ils pensaient être membre du parti politique Black Panthers. Cela a commencé une spirale de paranoïa, et le groupe est devenu craintif envers les étrangers, en particulier les Black Panthers. »

Caitlin Rother, co-auteur du livre Chasser Charles Manson avec Lis Wiehl, dit que Manson devenait de plus en plus paranoïaque à cette époque, surtout après le tournage de Bernard "Lotsapoppa" Crowe lors d'un achat de drogue à Hollywood qui a mal tourné.

« Il avait peur que les gens de Crowe – il pensait que Crowe était lié aux Black Panthers – allaient venir au ranch et les tuer », dit-elle.

LIRE LA SUITE: Ce que Charles Manson a entendu dans « Helter Skelter » des Beatles

Le procureur de Manson Vincent Bugliosi, dans son livre de 1974, Helter Skelter, a décrit l'éloignement du ranch, qui a été incendié lors d'un incendie de forêt dans le sud de la Californie en septembre 1970.

« Coupé du reste de la société, il a créé dans cette terre intemporelle une petite société bien à lui, avec son propre système de valeurs », écrit-il. "C'était holistique, complet et totalement en contradiction avec le monde extérieur."

Cet isolement, dit Verhoeven, a contribué à la paranoïa et à la violence de la famille.

« L'autre chose qui a changé au printemps 1969, c'est que de nouvelles personnes ont commencé à fréquenter la famille », ajoute-t-elle. «Manson a augmenté ses contacts avec d'anciens amis condamnés, et des membres du gang de motards Straight Satans ont commencé à traîner dans le ranch. C'est le moment où de plus en plus d'armes sont apparues dans le ranch, et aussi où les membres de la famille sont devenus de plus en plus impliqués dans des activités criminelles, en particulier le vol et le trafic de drogue. Et cela, à son tour, a conduit à une présence policière accrue dans le ranch, ce qui a conduit à une radicalisation supplémentaire. »

Au cours de cet été, dit Day, les événements ont continué de s'intensifier, culminant avec les meurtres de Tate-Labianca.

"Après les meurtres, le groupe a découvert qu'il faisait l'objet d'une enquête pour des cas non liés de vol de pièces automobiles, ce qui a entraîné un meurtre final", ajoute-t-il. "Après cela, ils ont quitté Spahn Ranch."


Spahn Ranch: emplacement, propriétaire, famille Manson, films, maintenant photos

Spahn Ranch est un endroit idéal pour une escapade. Cette retraite idyllique servait autrefois de décor de cinéma occidental. Cependant, il est surtout connu pour avoir accueilli Charles Manson et ses partisans. Le clan de la famille Manson a acquis une notoriété pour avoir comploté le meurtre de l'actrice hollywoodienne Sharon Tate et d'autres en 1969.

Lieu de résidence de l'ancien Charles Manson Image: gettyimages.com
Source : Getty Images

La mention de Spahn Movie Ranch fait frissonner la plupart des Américains. Il est associé à l'un des crimes réels les plus notoires jamais commis dans l'histoire du pays. La destination a un ancien décor sur le thème de l'ouest, des paysages parsemés de rochers et un terrain montagneux. Cela en fait un site approprié pour le tournage de films et de séries télévisées occidentaux.


Quatrième étape : Spahn Ranch La famille Manson 1969

Une décennie après le bombardement de La Fontaine du Monde, un chef de culte infâme a décidé de s'installer au Spahn Ranch, situé le long de l'extrémité est du col de Santa Susanna, à quelques kilomètres de Box Canyon.

Georges Spahn a acheté le ranch de cinéma en 1948. La propriété, qui appartenait autrefois à la star du cinéma muet occidental, William S. Hart, a servi de décor à de nombreux grands films et émissions de télévision, notamment le classique "Duel in the Sun" et des épisodes de "Bonanza" et "Le Rôdeur Solitaire."

Alors que l'ère des westerns déclinait, les personnes âgées, Spahn, ont accepté de permettre à un élément peu recommandable, au nom de Charles Manson, de s'installer dans le ranch. Manson a amené avec lui sa « famille » un grand groupe de jeunes femmes hippies et plusieurs hommes. Les presque aveugles Spahn et Manson ont passé un accord : Spahn permettrait à Manson et à sa « famille » de rester en échange d'une aide sur la propriété.

Charlie, décidant de reprendre l'exploitation du ranch, a affecté l'une de ses "filles", Lynette Fromme (qui a ensuite tenté d'assassiner le président Ford) pour s'occuper de Spahn. Apparemment, elle excellait à accorder des faveurs sexuelles à Spahn pour le rendre heureux. Le vieil homme l'a appelée « Squeaky » à cause du son qu'elle a fait lorsqu'il a passé sa main sur sa jambe.

En 1968, Charlie était un expert dans le proxénétisme de ses filles. Fils d'une prostituée, Manson avait passé une grande partie de ses 34 ans derrière les barreaux. En dissimulant ses aspirations ignobles sous la morale hippie de l'époque - Peace and Love, il avait rassemblé un groupe d'adeptes enragés qu'il en est rapidement venu à contrôler complètement.

L'un des rêves de Manson était de devenir une rock star. Une réponse à sa vision est venue sous la forme d'une rencontre fortuite à l'été 1968, lorsque Dennis Wilson (de la renommée des Beach Boys) a pris deux auto-stoppeurs, qui se trouvaient être les filles de Charlie, Ella Jo Bailey et Patricia Krenwinkel. Grâce à Wilson, Manson et sa famille ont trouvé un lien avec la scène hollywoodienne, faisant la fête avec une partie de l'élite de l'industrie du divertissement. Un contact prometteur était le producteur de disques Terry Melcher, le fils de l'actrice Doris Day. (J'ai une association étrange ici : une amie d'enfance - la demoiselle d'honneur de mon mariage - vivait dans l'une des premières maisons de Doris Day à San Fernando Valley.) Au fil du temps, le lustre hollywoodien de Charlie a commencé à s'estomper, et à l'été de 1969 Charlie commençait à préparer sa revanche.

Manson, un fanatique dans l'âme, a concocté sa propre philosophie biaisée, extrapolée de la chanson des Beatles, Helter Skelter prédisant sa propre version de la fin des temps. Le mouvement des droits civiques qui avait éclaté partout aux États-Unis a convaincu Charlie de son approche rapide. Selon sa vision, les Noirs étaient destinés à conquérir le monde, mais ils n'étaient pas intrinsèquement assez intelligents pour contrôler les choses une fois qu'ils sont arrivés au pouvoir. Charlie sentit qu'il était le seul à avoir le cerveau pour accomplir cela. Désireux de dominer le monde et avec une tribu d'enfants désenchantés, dysfonctionnels et drogués sous son charme, tout ce dont Charlie avait besoin était un plan pour lancer le bal.

L'été du massacre

Mais avant que Charlie ne puisse mener à bien son plan, son attention était tournée ailleurs. Gary Hinman, un bouddhiste fervent, qui vivait dans le canyon de Topanga, était un homme gentil et généreux, qui se considérait naïvement comme un ami de la famille Manson. Le 25 juillet 1969, Charlie, apprenant que Gary avait hérité d'un héritage de 20 000 $, a décidé d'envoyer une partie de la famille lui rendre visite, y compris un membre de la famille Bobby Beausoliel. Pendant trois jours de torture, Gary a été encouragé à rejoindre la famille et à remettre l'argent, ainsi que deux voitures qu'il possédait. Comme il refusait continuellement, Charlie est arrivé et a frappé Gary à la tête avec une épée, lui tranchant l'oreille. Enfin, le 27 juillet, Beausoliel a poignardé Gary à la poitrine à deux reprises, le tuant. Par la suite, Beausoliel a écrit "Political Piggy" avec le sang de Gary sur le mur. Charlie espérait que les autorités penseraient que le meurtre avait été commis par les Black Panthers, inaugurant la guerre raciale prédite par Manson.

Il n'y avait pas de guerre raciale, mais plus de meurtres étaient à l'horizon, parce que Manson avait prévu d'augmenter la mise avec un massacre sanglant et horrible.

Avant minuit le vendredi 8 août 1969, Charlie a demandé à l'un de ses hommes, Tex Watson, d'emmener trois des filles, Susan Atkins, Patricia Krenwinkel et Linda Kasabian, chez Terry Melcher, sur Cielo Drive à Benedict Canyon.

Cinq personnes ont été brutalement assassinées cette nuit-là avec une arme à feu, plusieurs couteaux et six pendaisons si vous incluez le fils à naître de Sharon. Aucune des victimes n'était Melcher. Il avait quitté la maison des mois auparavant.

Comme Manson l'avait prédit, les meurtres ont stupéfié la nation. Il avait orchestré le meurtre d'une maisonnée de l'élite hollywoodienne : Steven Parent (un visiteur du gardien de la propriété, découvert par les meurtres dans l'allée) Jay Sebring (un célèbre coiffeur hollywoodien) Abigail Folger (de la renommée du café Folger) Wojciech Frykowski ( un acteur et écrivain, et un bon ami de Roman Polanski - le réalisateur qui louait la propriété) et Sharon Tate (une starlette émergente, qui était enceinte de huit mois et demi, et l'épouse de Roman Polanski) Roman Polanski était épargné. Il tournait en Europe lorsque les meurtres ont été commis.

Plus tôt dans la journée, Sharon avait décliné une demande de ses sœurs de passer la nuit (sauvant sans le savoir leurs deux vies.) Le soir des meurtres, Sharon, Jay, Abigail et Wojciech, se sont rendus à El Coyote (un célèbre restaurant mexicain de Los Angeles) pour le dîner, retour à la maison vers 10h30. Les autorités pensent que la famille Manson est arrivée environ une heure plus tard.

Avant que Tex Watson et les filles ne partent, elles ont écrit "cochon" avec le sang de leur victime sur la porte d'entrée. Ils retournèrent au ranch et firent leur rapport à Charlie. Apparemment, il est allé à la résidence Benedict Canyon pour voir le massacre. Mécontent. ou pas, la prochaine fois que Charlie a décidé de gérer l'action en personne.

Au petit matin du dimanche 10 août 1969, Leno et Rosemary LaBianca sont revenus d'un voyage à Lake Isabella, en Californie, et sont arrivés à leur domicile de Los Feliz sur Waverly Drive. Leno s'installa avec son journal dans le salon, tandis que Rosemary se couchait. Quelque temps plus tard, Leno a été réveillé sous la menace d'une arme par Charlie et Tex. Manson a amené Rosemary dans le salon, assurant au couple qu'ils ne seraient pas blessés, ils étaient seulement volés. Après avoir récupéré tout l'argent de la maison, Charlie partit et envoya Leslie Van Houten (une nouvelle recrue meurtrière) et Patricia Krenwrinkel à l'intérieur, leur demandant de suivre les ordres de Watson. Les trois ont déclenché une frénésie de carnage sur le couple en poignardant Rosemary et Leno des dizaines de fois. Par la suite, le trio a gravé le mot "Guerre" dans l'estomac de Leno, laissant la fourchette à découper y dépasser, ainsi qu'un couteau dans la gorge. Les filles ont laissé des messages dans le sang de Leno dans toute la maison : « Rise » et « Death to Pigs » étaient écrits sur les murs du salon et « Healter Skelter » était étalé sur la porte du réfrigérateur. (Apparemment, Patricia Krenwinkel ne savait pas épeler.)

Après les meurtres, Watson, Van Houten et Krenwinkel sont restés dans la maison. Ils ont pris une douche, mangé la nourriture de LaBianca et joué avec les chiens de LaBiancia, avant de retourner au ranch en stop.

Une semaine plus tard, le 16 août 1969 Spahn Ranch a été perquisitionné par le département du shérif du comté de Los Angeles. Ils recherchaient des voitures volées et des armes illégales. En raison d'un problème technique avec le mandat, personne n'a été arrêté. La police n'avait fait aucun lien entre la famille Manson et les meurtres.

Après le raid, Manson a décidé que Shorty Shea, un cascadeur qui vivait dans le ranch, était un vif d'or. Charlie n'aimait pas non plus que Shea soit mariée à une femme noire, qui aimait amener ses amis noirs. Vers dix heures du soir du 26 août 1969, Charlie et certains des hommes de la famille ont attiré Shea dans sa voiture et l'ont frappé avec une clé. Ils l'ont torturé pendant des heures, le poignardant finalement à mort et enterrant son corps dans le ranch.

En novembre 1969, la ville bourdonnait encore de terreur. Mais Susan Atkins était en prison pour une autre accusation. C'est elle qui a ouvert l'affaire, se vantant des meurtres de Tate/LaBianca auprès d'un codétenu. Le 25 janvier 1971, après un parcours étrange, Manson et ses coaccusés ont été reconnus coupables et condamnés à mort. Cependant, en 1972, la Californie a temporairement annulé la peine de mort et les condamnations ont été commuées en réclusion à perpétuité.

Déversant amour et paix, la famille Manson a semé le meurtre et la terreur dans le sud de la Californie. L'été du massacre marqua le déclin de la Révolution Hippie.

De retour à Box Canyon, près de la propriété Krishna Venta, se trouve un rocher avec «Helter Skelter» vaguement esquissé dans la roche. On dit qu'il est visible de la route.

Au début des années 1970, un feu de brousse a commencé dans la région de Newhall et a brûlé jusqu'à la mer, détruisant le ranch Spahn. Peut-être que c'est la manière de Dieu de « nettoyer » la propriété ?

Observations de fantômes : Le manque d'histoires de fantômes à Santa Susanna/Box Canyon me fait me demander si les gens qui vivent dans la région ne signalent pas les observations parce qu'ils ne veulent plus de publicité. Ou se pourrait-il que la région soit si tragique et effrayante que même les fantômes l'évitent ?

Quoi qu'il en soit, un photographe curieux explorant les terres du ranch Spahn a entendu le bruit de pas la suivre alors qu'elle explorait un chemin solitaire et broussailleux. S'attendant à trouver quelqu'un, elle n'a jamais découvert la source.

À Cielo Drive, il est dit que les fantômes de Sharon Tate et des autres brutalement assassinés cette chaude soirée d'été errent encore sur le terrain. Après les meurtres, les gens ont rapporté avoir entendu des gémissements, des pas et une voix de femme disant : « Prenez. intelligible. " La voix a été enregistrée et il y a eu différentes interprétations du reste des mots. Certains pensent que Sharon supplie les tueurs de retirer le petit garçon de son corps, dans l'espoir que sa vie soit sauvée.

Trent Reznor (de la renommée de Nine Inch Nails), a finalement emménagé sur la propriété. Je n'ai lu aucun rapport selon lequel il aurait vu des fantômes, mais il a exploité la propriété jusqu'à ce qu'il rencontre la sœur de Sharon Tate, acquière une conscience et décide de déménager. (Reznor a toujours emporté la porte d'entrée tachée de sang et l'a installée dans son studio de la Nouvelle-Orléans.) En gardant son personnage effrayant de Goth Rock Star, Reznor a dit aux gens qu'il y avait trop d'histoire dans la maison pour qu'il reste. (En fait, j'aime une partie de sa musique, mais je me demande si les fantômes résidents n'auraient peut-être pas été un peu effrayés par lui.)

L'adresse a changé et la propriété a été vendue au producteur hollywoodien David Oman. Il a rasé la maison et le terrain, mais les hantises existent toujours. Pendant la construction de la nouvelle maison, les ouvriers ont remarqué des traces de pas fantômes et des changements de température à des endroits spécifiques. Un jour, un ouvrier sentit un souffle d'air froid venir de nulle part et quitta le travail pendant six semaines.

Une invitée de la nouvelle maison d'Oman a signalé un incident effrayant un soir où elle a entendu des pas entrer dans la chambre et a senti quelqu'un s'asseoir sur le lit. Personne n'était là. Dans sa chambre, Oman a également vu des apparitions de Jay Sebring.

Au nord sur Box Canyon (vers le col de Santa Susanna)

À droite sur le col de Santa Susanna

Adresse : 22422 Santa Susanna Pass Road, Canoga Park, Californie

1200 Santa Susanna Pass Road, Canoga Park, Californie

(Deux adresses, même emplacement)

Le site du ranch semble avoir été divisé.

Pour un aperçu, vous pouvez vous garer sur le parking de l'église de Rocky Peak s'il est ouvert. Le ranch était situé sur les propriétés au sud et au sud-ouest sous le parking.

Il y a une sortie / allée au 22422 Santa Susanna Pass Road. N'entrez pas dans la propriété. Il y a des panneaux « Interdiction d'entrer ». Plus près de Box Canyon, avant d'arriver à l'adresse 22422, il y a un terrain/parc de baseball. Cette propriété ressemble également à une partie du ranch original de Spahn. Il y a des restes d'un vieux panneau là-bas, semblable à des traverses de chemin de fer. En regardant de vieilles photos qui auraient pu être l'ancienne entrée du ranch. C'est assez plat et près de la route. Il y a aussi un endroit où s'arrêter.


Ranch de Spahn

Alors qu'il utilisait autrefois un décor de cinéma, Spahn Ranch est surtout connu pour ses liens notoires avec la famille Manson à la fin des années 1960. C'est une partie unique et importante de l'histoire californienne et américaine et nous voulions la montrer telle qu'elle est aujourd'hui.

Situé à Chatsworth, en Californie, à environ 30 miles au nord de Los Angeles près de Simi Valley, vous n'y trouverez rien de plus que des terres vides ces jours-ci. La propriété fait actuellement partie du parc historique d'État de Santa Susana, qui appartient à l'État de Californie et est ouvert au public. Aujourd'hui, de nombreux joggeurs et cyclistes profitent du col panoramique. Voici à quoi ressemble le terrain actuellement, vu du col de Santa Susana.

La propriété était autrefois située au 1200 Santa Susana Pass Road, mais cette adresse a depuis longtemps été retirée. Aujourd'hui, l'emplacement est le plus souvent identifié par la grande colline rocheuse en arrière-plan. Il y a un chemin privé, qui commence à une entrée fermée à proximité et passe derrière l'ancien ranch, le long du pied de la colline rocheuse, qui n'est pas propriété de l'État ni ouverte au public. Ce terrain appartient à l'église Rocky Peak, qui possède également le terrain de l'autre côté de la rue. Tant que vous n'allez pas sur le chemin privé ou sur la colline rocheuse, le reste du terrain, qui comprend toute la zone dans laquelle se trouvait le ranch, fait partie du parc d'État et vous pouvez y accéder. Il y a un terrain supplémentaire en bas d'un talus escarpé, qui n'est pas visible depuis la route, qui fait également partie du parc national.

Un autre moyen de repérer rapidement le terrain est le panneau du parc d'État de Santa Susana, situé presque immédiatement devant l'ancien ranch. Si vous cherchez à vous y rendre en utilisant une adresse, la plus proche serait celle de l'église Rocky Peak à Chatsworth.

EMPLACEMENT: * Anciennement 1200 Santa Susana Pass Rd, Chatsworth, CA 91311 (aujourd'hui disparu), l'adresse actuelle la plus proche est 22601 Santa Susana Pass Rd, Chatsworth, CA 91311

Si vous visitez le parc, évitez de vous garer n'importe où sur le col de Santa Susana, qui a un trafic modéré à fréquent et ne permet pas le stationnement. Au lieu de cela, un parking est disponible à proximité sur Iverson Road. Vous verrez un grand parking sur la gauche sur Iverson, qui appartient à l'église et n'est pas accessible au public. Le stationnement sur l'accotement droit d'Iverson Road est toutefois autorisé et accessible au public.

Avant d'entrer dans ce qui peut être vu là-bas aujourd'hui, nous allons d'abord discuter de l'histoire de la terre. Santa Susana Pass a commencé comme une piste de transport entre les colonies de Los Angeles et Santa Barbara. Dans les années 1860, le sentier avait été agrandi pour l'utilisation des diligences. En 1897, un colon du nom de James Williams a jalonné son droit sur une section dont une partie deviendrait éventuellement le Spahn Ranch. L'acteur de cinéma muet William S. Hart a par la suite acheté le terrain et a commencé à l'utiliser pour l'écurie de ses chevaux, ainsi qu'à utiliser le ranch pour des productions cinématographiques, telles que la production de David O. Selznick, « Duel in the Sun », qui mettait en vedette Gregory Peck, en 1946. En 1948, le terrain a été acheté par George Spahn. Spahn a cherché à continuer à utiliser la propriété comme lieu de tournage pour le cinéma et la télévision et a développé les bâtiments, en ajoutant des enseignes de devanture de magasin, telles que le « 8220Longhorn Saloon » et le « 8220Rock City Cafe. #8220Bonanza, ” “The Lone Ranger” et “Zorro” ont tous été filmés au ranch.

Avec le déclin constant du genre occidental, à la fin des années 1960, les productions du ranch avaient également diminué, la plupart des films d'exploitation à petit budget y étant tournés. Spahn a commencé à utiliser la propriété principalement pour que les familles fassent des promenades à cheval sur les sentiers à proximité. Il a également pourvu une équipe de ranch et une variété de mécaniciens pour réparer les voitures (dont le futur membre de la famille Manson, Steve “Clem” Grogan). En 1967, le ranch était tombé dans un état de délabrement avancé. Sandra Good, membre de la famille Manson, connaissait certains des mécaniciens du Spahn Ranch et visitait occasionnellement la propriété, amenant finalement Charles Manson avec elle lors de l'une de ces visites. Manson a immédiatement aimé le site, en raison de son isolement, tout en restant adjacent à la plus grande population du comté de Los Angeles (le terrain est beaucoup plus proche des autoroutes que vous ne le pensez).

Au moment où la famille Manson est arrivée au ranch, George Spahn avait 80 ans et était aveugle. Avec sa propriété en mauvais état, Manson a proposé à son groupe de maintenir le ranch, en échange de logements gratuits, ce que Spahn a accepté. La famille a ensuite volé des voitures et les a converties en buggys des dunes, dans l'intention de les emmener dans leur autre refuge, le Barker Ranch dans la Vallée de la Mort. Certaines des voitures sont en fait toujours situées près de Spahn Ranch, un peu plus bas dans le col de Santa Susana, où elles ont été poussées dans un canyon escarpé après avoir été dépouillées de matériaux.

À l'été 1969, les choses ont atteint leur paroxysme au Spahn Ranch. La première étape importante vers les meurtres de Tate / LaBianca est survenue lorsque Charles “Tex” Watson, membre de la famille Manson, a conclu un accord de drogue avec un proxénète à Hollywood, pour l'arnaquer. Le proxénète, connu sous le nom de Lotsapapa, a appelé Spahn Ranch à la recherche de « 8220Tex », mais à la place, il a été mis au téléphone avec Charles Manson, qui n’était pas au courant de la situation jusqu’à ce moment-là. Lotsapapa a menacé la petite amie de la famille et de Watson, ce qui a incité Charles Manson à lui rendre visite à Hollywood, dans le but de calmer la situation. Cependant, la situation a dégénéré lors de la réunion, Manson tirant finalement sur Lotsapapa. Bien que Lotsapapa ait survécu, Manson croyait à l'époque qu'il l'avait assassiné. Après avoir vu des nouvelles à la télévision d'un meurtre sans rapport d'un membre du parti Black Panther, Manson a cru à tort qu'il s'agissait de Lotsapapa. S'attendant à des représailles des Black Panthers, la famille Manson est entrée dans un état de paranoïa accru et s'est préparée à la guerre à Spahn Ranch.

Le coup suivant est venu lorsque Bobby Beasoleil, un ami de la famille, a assassiné Gary Hinman. Bobby avait vendu de la drogue à des motards locaux, qui à leur tour ont affirmé que la drogue était mauvaise et ont demandé leur remboursement. Bobby avait obtenu la drogue de Gary Hinman, qui a insisté sur le fait que les motards mentaient et que la drogue était bonne. Avec Bobby exigeant de l'argent et Hinman refusant, la situation s'est aggravée, avec des membres de la famille tenant Hinman en otage dans sa maison. Charles Manson a rendu visite et a menacé Hinman, le tranchant avec une épée. Avec d'autres membres de la famille présents, Bobby Beasoleil a finalement assassiné Hinman. Peu de temps après, Beasoleil a été capturé et arrêté, ce qui a mis un Manson déjà instable dans une plus grande colère.

Juste après l'arrestation de Beasoleil, les membres de la famille Manson, Sandra Good et Mary Brunner, ont également été arrêtés pour fraude par carte de crédit, après avoir tenté d'utiliser des cartes de crédit volées dans une épicerie. Avec l'accumulation de cadavres, les membres de la famille Manson en prison et Manson lui-même croyant qu'il était un meurtrier et que d'autres viendraient bientôt les chercher, que ce soit les Panthers, la police ou d'autres, Manson est devenu furieux et a ordonné la première nuit de meurtres, qui sont devenus les meurtres de la Tate. Les femmes avaient suggéré que les meurtres soient commis pour ressembler à un imitateur du meurtre de Hinman. Croyant que les femmes ne réussiraient pas à mener à bien leurs projets par elles-mêmes, Manson a ordonné à Charles “Tex” Watson de les diriger, insistant sur le fait que Watson lui devait Lotsapopa. C'est à Spahn Ranch que les meurtres ont été ordonnés et c'est là que les tueurs sont revenus après les meurtres.

Mécontent de la première nuit de meurtres, qui, selon Manson, n'étaient pas bien exécutés, il a ordonné une deuxième nuit de meurtres au hasard et est sorti lui-même pour montrer aux autres comment cela s'est passé. Cela a conduit aux meurtres de LaBianca, bien qu'après avoir ligoté les victimes lui-même, Manson repart pour Spahn Ranch, ordonnant aux autres de s'occuper des meurtres à la place.

Peu de temps après, Spahn Ranch a été perquisitionné par la police, mais pas pour les meurtres, que la police n'avait pas encore liés à la famille. Au lieu de cela, c'était pour un réseau de vol de voiture. Manson et d'autres ont tous été arrêtés au Spahn Ranch. Cependant, toutes les accusations ont ensuite été abandonnées après qu'une erreur d'écriture sur la date du mandat de la police a invalidé leur raid et leurs arrestations. La famille a ensuite fui vers Barker Ranch dans la Vallée de la Mort, où ils ont finalement été capturés.

À partir de là, nous couvrirons un peu ce que l'on peut voir sur le terrain aujourd'hui. Tout d'abord, une vue sur le terrain où se trouvaient les bâtiments du ranch. La zone entière est beaucoup plus petite que la plupart des gens pourraient s'y attendre. Vous pouvez voir les cimes des arbres ici, provenant du remblai inférieur, derrière l'endroit où se trouvaient autrefois les bâtiments.

Voici une vue inversée vers la rue du col de Santa Susana. La vue sur la route est obscurcie par la prolifération. C'était vers la gauche où Susan Atkins, membre de la famille Manson, a posé pieds nus sur les orteils dans une paire de jeans à pattes d'éléphant, debout dans l'allée près de la boîte aux lettres du Spahn Ranch, pour une photographie bien connue. Les célèbres photographies du ranch lui-même ont également été prises du haut de ces rochers de l'autre côté de la rue.

Vers le côté gauche du terrain (à droite si vous faites face à la route), vous trouverez le dernier artefact restant du ranch d'origine. Un incendie de forêt en 1970 a brûlé tous les bâtiments, mais les restes du poteau téléphonique ont survécu aux incendies et il est toujours debout aujourd'hui, bien que quelque peu caché dans les broussailles.

Sur le côté droit de l'endroit où se trouvait le ranch, vous trouverez un sentier qui descend le talus jusqu'à la zone derrière le ranch. Assurez-vous de porter des vêtements appropriés si vous visitez, car il y a beaucoup de chênes vénéneux dans la région, ainsi que des serpents à sonnettes possibles. Gardez simplement un œil attentif pendant que vous marchez et ces choses peuvent être évitées. En vous dirigeant vers la zone inférieure, vous rencontrerez cette zone ouverte, où le film d'exploitation de 1969 "The Ramrodder" tournait des scènes. Le casting du film comprenait Bobby Beausoleil, ainsi que Catherine “Gypsy” Share, membre de la famille Manson.

Une fois que vous avez atteint le bas du remblai inférieur, la première chose que vous verrez sur votre gauche est l'emplacement de la photo la plus célèbre de la famille Manson. Plusieurs membres de la famille se sont réunis sous cette petite grotte rocheuse pour une photo pour Life Magazine. Comme vous le voyez sur la photo, la grotte est parfois taguée de graffitis, mais les gardes du parc sont généralement prompts à la nettoyer.

Juste devant à droite, vous verrez un autre endroit où des membres de la famille ont posé pour Life Magazine, entre ces deux arbres, où un hamac était drapé.

Charles Manson avait l'habitude de s'asseoir et de jouer de la guitare sur le gros rocher que l'on voit sur la photo suivante. La roche a depuis été partiellement détruite. C'est ici que Manson a effectué son audition pour Terry Melcher.

Il y a beaucoup d'arbres dans la partie inférieure, qui sont jonchés de trous de balles, où Charles “Tex” Watson et Charles Manson se sont entraînés à tirer.

Il y a, bien sûr, beaucoup plus de sites à découvrir ici, plus vous creusez dans l'histoire du lieu. D'innombrables livres ont été écrits à ce sujet. Notre intention ici n'est pas une ventilation complète, mais plutôt une vue d'ensemble. Si vous souhaitez voir des images du ranch de l'époque où la famille Manson y vivait, nous vous recommandons le documentaire de Robert Hendrickson "Manson", qui a été nominé pour un Oscar, ainsi que son documentaire sœur, "À l'intérieur" le Manson Gang, qui est principalement composé de séquences inutilisées du premier film. Si vous envisagez de visiter la région, préparez-vous simplement en vous habillant de manière appropriée et en apportant beaucoup d'eau. Vous le trouverez principalement calme et tranquille aujourd'hui, mais il y a évidemment beaucoup d'infamie autour de la région, donc ce n'est pas pour tout le monde. Nous visons simplement à reconnaître ce qui s'est passé ici et à le montrer tel qu'il est.


Le monde bizarro de 'Inside No. 9'

Lesley Chilcott’s docuseries, “Helter Skelter: An American Myth,” adds some new wrinkles to the exhaustively chronicled story of Charles Manson, his “family” of followers and the horror they unleashed on LA in August of 1969.

And that’s saying a lot, since you’d think, by now, that we know everything there is to know about the horrific butchering of actress Sharon Tate, her unborn baby and four others in the Hollywood hills — followed, the next night, by the double-homicides of Leno LaBianca and his wife, Rosemary. The seven so-called “Tate-LaBianca murders” terrified an entire city and gave rise to our long-standing (you might say obsessive) pre-occupation with toxically charismatic ringleader Manson, who died in prison in 2017 at the age of 83.

What Chilcott (“An Inconvenient Truth”) has done with the six-part “An American Myth”(Sundays at 10 p.m. on Epix) is to dive more deeply into the roots of both Manson and his “family,” largely comprised of disaffected young women, some of whom (Linda Kasabian, Susan Atkins, Patricia Krenwinkle, Leslie Van Houten) took part in the Tate-LaBianca murders along with Manson’s right-hand man, Tex Watson.

“Helter Skelter: American Myth” EPIX

But Chilcott and the docuseries’ executive producers, including TV wunderkind Greg Berlanti, take the now-familiar story and turn it inside-out by digging deeply into Manson’s childhood and what led him to become the country’s most notorious murderer and the epitome of homegrown evil. They had the good sense to allow Jeff Guinn, who wrote the excellent and comprehensive 2013 “Manson: The Life and Times of Charles Manson,” to anecdotally walk viewers through his turbulent childhood in great (and vivid) detail — from his nomadic, largely motherless childhood spread across Ohio, Kentucky and West Virginia through his years spent in reform schools and then prison, where he honed the psychological tricks he used to recruit his followers first in Berkeley, Calif. and then in LA. Manson used the the rules he learned from reading and reciting Dale Carnegie’s “How to Win Friends and Influence People.” Later, he would add drugs (including LSD) to his arsenal.

Voir également

Charles Manson is rotting in hell

For those uninitiated or not well-versed in the Manson story, “An American Myth” offers up plenty of stock news footage of the murder scenes (from both local and national TV outlets) and of the Manson family at Spahn’s Movie Ranch, the seedy hangout they called home. Their leech-like friendship with Beach Boys drummer Dennis Wilson is recounted (several times) but I’m guessing only diehard true-crime fans know that Angela Lansbury’s daughter, Deirdre, was briefly in the family’s orbit. They used her credit cards to run up massive bills before her mother got wise and shipped her off to Ireland.

There are plenty of archival interviews with Manson and compelling new interviews with eyewitness family members including Catherine Share and with Bobby Beausoleil, now 72 and serving a life sentence for murdering musician Gary Hinman in service of Manson just days before the Tate-LaBianca killings. All of the usual stock news footage is there — the murder scenes, the family’s Spahn Movie Ranch headquarters, etc. Manson’s main ambition was to be a musician like The Byrds and The Beatles (his favorite groups) and “An American Myth” recounts that journey, using rarely heard snippets of his recordings to relay that side of his twisted story.

Fans of true-crime, and particularly the docuseries genre, should sample “An American Myth — if only to be reminded of the many forms in which evil presents itself.


Steve Grogan

Grogan had found his way to the Family after dropping out of high school and ending up at Spahn in the spring of 1967, after roaming through several communes, where he did odd jobs and chores. The then-15-year-old Grogan, despite being a talented musician, had a criminal record for disturbing the peace and marijuana possession. When Manson and his group moved into Spahn in 1968, Grogan joined up and was given the nickname of “Clem,” as well as being called “Scramblehead.” Some at the ranch believed that Grogan was mentally handicapped while others felt he excelled at playing dumb.

It was Grogan who had crashed Beach Boy Dennis Wilson’s uninsured Ferrari during the period that the Family was living in Wilson’s home and making liberal use of his cash and credit cards (as well as giving him gonorrhea).

In July of 1969, the same month that Gary Hinman was murdered and the month before the Tate-LaBianca homicides, Grogan was arrested for exposing himself to a group of school children. Although sentenced to 90 days at Camarillo State Mental Hospital, Grogan simply walked out after two days and returned to Spahn Ranch.

While he was not along for the murders on Cielo Drive, he was in the car the following night when the LaBiancas were slaughtered. Arrested during the October 1969 Barker Ranch raid, Grogan was initially considered a prime suspect in the Tate homicides before his role in Shorty Shea’s murder leaked out.


New Manson Doc Goes Inside Spahn Ranch

Charles Manson died in prison last year. A new documentary offers insight in his life and cult.

It would be easy to believe that Fox&rsquos new two-hour, Liev Schreiber-narrated special, Inside the Manson Cult: The Lost Tapes, would simply re-trod old territory. With so much already out there on the man, his followers and their infamous two-day murder spree in Los Angeles in August 1969, does this documentary show anything new, or is it the latest attempt to capitalize on our continued fascination with Manson and the true crime genre?

In some ways, yes, it falls into this pattern. Sure, it tells the usual Manson narrative: he gets out of jail in 1967, winds up in San Francisco just in time for the Summer of Love, starts attracting women, grows the group, they move in with Dennis Wilson, Manson doesn&rsquot get a record deal from Terry Melcher, they retreat to Spahn Ranch, Hollywood becomes the enemy, the murders take place, followed by the trial. That part hasn&rsquot changed.

Voir également

Charles Manson: Inside the Fight Over the Cult Leader's Remains
Inside New Memoir of Life in the Manson Family

Voir également

Willie Nelson: 20 Obscure But Awesome Songs
Singer Paulette McWilliams on Her Years With Marvin Gaye, Michael Jackson, and Steely Dan

But what is different about Fox&rsquos upcoming special is the color it provides, both literally and figuratively, through never-before-seen, sun-drenched film footage of the Family on Spahn Ranch, as well as new interviews with those involved. These video and audio recordings remind us that this was real &mdash il was real &mdash and so were his brainwashing tactics and followers. It&rsquos not just an overused plot line from a procedural crime drama, it was a series of events that changed the course of countless lives forever.

Here are a few of the ways Inside the Manson Cult: The Lost Tapes is different from what we&rsquove seen before.

The documentary has its own backstory
Throughout his 30-year career, Simon Andreae, the special&rsquos executive producer, has made documentaries on serial killers like Jeffrey Dahmer and Armin Meiwes, dubbed the Rotenburg Cannibal. But he&rsquos always wanted to make a film on Manson. He had heard about a young film director named Robert Hendrickson who took hundreds of hours of footage of the Family between December 1969 and March 1973 &mdash some of which Hendrickson used to make his 1973 documentary Manson.

But Andreae knew there must be far more of the Family on film that didn&rsquot make the cut in 1973. He just didn&rsquot know where to find it. So, he hired a private investigator who tracked down the house where Hendrickson had lived, and made contact with his widow and son, who were still residing there.

Once he had access to the lost tapes, Andreae went through more than 100 hours of footage and ended up concentrating on three aspects of the Manson narrative for his documentary: telling the story of the Manson Family from the inside, showing how Manson was able to brainwash his followers and bringing to light revelations on the crimes.

Members of the Family on Spahn Ranch.

Brainwashing in real time
Hendrickson was granted unprecedented access to the Family and Spahn Ranch shortly after Manson and several other Family members were arrested in December 1969. At one point, he smuggled a video camera into Manson&rsquos jail cell and recorded messages from the imprisoned leader to his followers, where he asks them to break him out from behind bars, providing an inside look into how he brainwashed and manipulated them.

&ldquo[The audience] will learn, in real time and from the inside, exactly how a charismatic maniacal demagogue can use sex, drugs, and the rhetoric of racial and sexual hatred to turn a group of regular young middle class kids into brutal and brainwashed assassins, all within the space of less than two years,&rdquo Andreae tells Pierre roulante.

One example of this is an audio recording of Manson preaching: &ldquoYou&rsquore born with survival instinct to be selfish. So, the first thing that happens, man, is that they start giving you their thoughts and making things out of you that they want to make out of, man,&rdquo he says in the recording. &ldquoAnd by the time you reach 30, you&rsquore exactly what they want. You&rsquore a free soul standing in a cage who has to die because he was taught.&rdquo

In the documentary, former Family member Catherine &ldquoGypsy&rdquo Share says that they would listen to everything he had to say, without ever speaking up, disagreeing or commenting. In fact, she notes that Manson would always seem to answer their questions before they had any as part of his manipulation technique.

&ldquoBrainwashing often sounds like an improbable or even impossible technique, something that is either use as an alibi for criminal behavior or an &lsquoexcuse&rsquo when other explanations can’t be found,&rdquo Andreae says. &ldquoHere you can actually see it happening. It&rsquos real and bizarrely, it&rsquos not that hard to perform.&rdquo

The effects of the brainwashing are also apparent in the interviews with Family members. In one scene on the ranch, Thomas Walleman, one of Manson&rsquos former followers, says: &ldquoI am Charlie. When he dies, I die. I gave up my personality and become what he showed me I could be.&rdquo

Another chilling example came from Lynette &ldquoSqueaky&rdquo Fromme, who leans on a rifle and tells the camera, &ldquoEvery girl oughta have a daddy like Charlie. Should &mdash mérite &mdash to have a daddy like Charlie.&rdquo

New interviews with original players
In addition to Share, Andreae incorporates several other present-day interviews with key Manson Family players and experts, like former FBI criminal profiler John Douglas (who is the basis for Jonathan Groff&rsquos character in Mindhunter) and former Family member Dianne Lake.

Interviews with Lake from 2018 are featured prominently throughout the documentary, though they don&rsquot provide any crucial insights beyond what she already included in her 2017 book about her time in the Family and her participation as a witness in the murder trial. Still, her presence grants an air of authenticity to the film, as she explained how Manson lured her in at the age of 14, and how she eventually pieced her life back together.

&ldquoIt felt good to tell my story and give glory to God for getting me through and giving me a wonderful life in spite of this horrendous piece of history,&rdquo Lake tells Pierre roulante. &ldquoThe book was well-received and so being part of the documentary was an extension of my revelation of truth from my perspective looking back at my perceptions as a 14- to 16-year-old.&rdquo

Lake says that this documentary is different because it &ldquoreveals how people in the family and those close to the victims and those involved in the prosecution were affected, and responding to the murders emotionally and psychologically.&rdquo

But perhaps Andreae&rsquos biggest coup was getting phone interviews with Manson associate Bobby Beausoleil, who has been in prison for nearly 50 years for the murder of Gary Hinman, a musician who was friends with Manson and the Family. Andreae says he explained to Beausoleil that they weren&rsquot trying to glamorize or condemn the crimes because that has already been done. Instead, he says that he told Beausoleil that the aim of the film was to &ldquounderstand how it was that he and so many others had come under Manson&rsquos thrall and been turned from regular kids into brutal killers.&rdquo

Beausoleil&rsquos interview segments in the documentary are short, but impactful, like when he says that it&rsquos hard to fathom how long he has been incarcerated, adding: &ldquoI&rsquove shattered my soul.&rdquo The rest of Beausoleil&rsquos involvement centers on Hinman&rsquos murder, walking through what happened that night in July 1969, and noting that &ldquoGary was a friend. He didn&rsquot do anything to deserve what happened to him.&rdquo

Another modern-day interview features Windy Bucklee, a ranch hand who was living and working at Spahn Ranch when Manson and his Family took up residence there in 1968. She wasn&rsquot impressed with the group from the beginning. &ldquoEvery now and then, them girls would ask me why I didn&rsquot throw away my bras and run like them half naked around the ranch. Didn&rsquot I feel like I should be free? I said, &lsquoYou&rsquore not free. You&rsquore slaves,&rsquo&rdquo she tells the camera.

New revelations
At this point, after nearly half a century of police investigations, media reports and features on TV and in movies, there&rsquos not much that&rsquos not already widely publicized about Manson, his Family and their crimes. But that&rsquos exactly why two seemingly minor remarks in Andreae&rsquos film stand out so much today.

Perhaps the biggest reveal of the film came in Hendrickson&rsquos original lost footage from former Family member Paul Watkins, whose long hair and California stoner accent appears throughout the documentary. At one point, during an audio-only portion of the lost tapes, Watkins says that Manson was plotting the murders up to three months before they actually took place: &ldquoHe said that one day up in the mountains in Beverly Hills they&rsquod just go in and have a bunch of mass murders, and that they would be so atrocious and there would be blood splattered all over everything, that people would be chopped into pieces with knives, and there would be things written on the walls in blood. And the white man would get all uptight about it and blame the n**ger for it.&rdquo

The other notable piece of new information came from a 2018 interview with Aesop Aquarian &mdash a character actor who moved to Spahn Ranch and joined the Family shortly after Manson&rsquos 1969 arrest &mdash who says that during the trial, one of the girls approached him and said, &ldquoWe&rsquove gotta get Charlie out. We want you to go to the courthouse and kill the judge.&rdquo

At that point, Aquarian says that he felt his jaw drop. &ldquoYou want me to what? &lsquoWe want you to kill the judge. That&rsquoll show them that we&rsquore serious and that will get Charlie out.&rsquo Are you for real? And she said &lsquoyeah,&rsquo&rdquo he says. &ldquoMy first thought was what the hell am I doing here? I don&rsquot think that was the next day that I left, but it could have been.&rdquo

Manson&rsquos legacy
In addition to some fascinating new footage of life on Spahn Ranch, showing carefree Family members laughing and dancing &mdash as if it was actually the utopia they had been promised &mdash another striking aspect of Andreae&rsquos film is his use of Manson&rsquos original recordings of his own songs. The first is &ldquoHome Is Where You&rsquore Happy,&rdquo which plays during aerial shots of Spahn Ranch and the Family frolicking in the hills around their home.

His song &ldquoCease to Exist&rdquo rolls at the ending of the film, as viewers get a glimpse into where former Family members are now, in 2018. If this song sounds familiar, it&rsquos because it&rsquos the one Wilson managed to get on the Beach Boys&rsquo 1969 album 20/20 under the title &ldquoNever Learn Not to Love.&rdquo Not surprisingly, since it was credited to Wilson on the LP, Manson was enraged by what he perceived as Wilson&rsquos theft of his song after all, Manson always saw himself becoming a rockstar, gaining fame and notoriety until he was, in his words, &ldquobigger than the Beatles.&rdquo

Arguably, Manson got his wish, albeit it in a far more sinister manner. And now, on the eve of the 50th anniversary, his own performance of two of his original songs will run on a primetime network television special.

Andreae thinks Manson, who died last November at the age of 83, would likely approve of certain aspects of his documentary.

&ldquoI think it portrays him as a little more needy and a little less of a mastermind than he would have liked, but pleasing him was obviously not our aim,&rdquo he says. &ldquoHaving said that, I do believe that in his heart of hearts, he would confess that we got him pretty well.&rdquo


Once Upon a Time. in Hollywood: All About the Creepy Ranch the Manson Family Lived In

In Quentin Tarantino‘s Once Upon a Time… in Hollywood, Charles Manson and his family are an ominous presence throughout the film.

Like the Boogeyman, Manson (played by Damon Herriman) is briefly seen as he creeps up the home Sharon Tate and Roman Polanski are renting.

Shooed away by her friend Jay Sebring (Emile Hirsch), Manson is never seen again in the film, but his presence is felt through the cast that plays his followers Tex Watson (Austin Butler), Squeaky Fromme (Dakota Fanning), Gypsy (Lena Dunham) and Pussycat (Margaret Qualley).

In the film, the members have mostly taken up residence at the Spahn Movie Ranch, owned by George Spahn (Bruce Dern), that was once used as a movie set for Westerns.

Located in the mountains of Southern California, the ranch existed in the outskirts of Los Angeles in Chatsworth and was the home of the Manson Family from early 1968 to the fall of 1969 after members were arrested following the death of Tate, Jay Sebring, Abigail Folger and Wojciech Frykowski.

One of the most notable movies that were filmed there was Howard Hughes’ The Outlaw as well as several episodes of the TV show Aubaine.

RELATED VIDEO: Manson Family Member Dianne Lake Speaks Out About Life Inside The Cult

By the time the Manson Family moved in, Spahn was 80 and blind, a fact Tarantino makes note of in his film. He struck a deal with Manson that allowed the group to live on his property in exchange for help around the ranch.

While Spahn is credited with nicknaming several of the Manson Family members, Squeaky Fromme disputes the idea that she or other female members of the group traded sexual favors with Spahn in exchange for lodging — an idea Tarantino depicts in the film.

“The idea that I was having sex with this old man on the ranch, that’s a big one [people get wrong],” Fromme said on Oxygène‘s “Manson: The Women.”

A wildfire burned down structures at the ranch in September 1970. It is now a part of California’s Santa Susana Pass State Historic Park. Spahn died in 1974, while Manson died in 2017 from complications related to colon cancer.

Oxygène‘s upcoming two-hour special “Manson: The Women” airs Saturday, Aug. 10 at 7 p.m.

Once Upon a Time… in Hollywood is now playing in theaters.


Manson Family

The Manson Family was a cult started by Charles Manson. Manson was born to Kathleen Maddox, an unwed sixteen year old girl, in 1934. It is said that his mother, an alcoholic, sold him to buy beer. When he was returned to her she had him sent to a boarding school. After a number of years living with his religious aunt and uncle, he returned to his mother who rejected him. After a number of robberies, he was put in jail for the first time. One month before his parole hearing in 1952, he raped a boy in jail by holding a razor to his throat. Two years later he was paroled. Manson began to pimp a young woman he met and eventually took her, and a second woman to New Mexico to work for him as prostitutes. He was caught and tried under the Mann Act (a 1910 act that prohibited white slavery and trafficking for immoral means).

In 1967 he was released (having spent more than half of his life in institutions). Upon release, he requested permission to move to San Francisco which was granted. When he arrived he became part of the Hippie movement centered around the Haight-Ashbury region and he set himself up as a guru. He moved in with 23 year old student Mary Brunner and convinced her to allow other women to join them. Eventually eighteen other women were living with them – this was the beginning of the family.

By 1968, Manson had established a home for the “family” at a ranch owned by George Spahn. Manson convinced one of the family members, Lynette Fromme, to sleep with Spahn in order to get free rent. Manson began teaching his followers that social uprisings were coming – using the assassination of Martin Luther King as evidence. He also told them that the social turmoil he had been predicting had also been predicted by The Beatles. The White Album songs, he declared, told it all, although in code in fact, he maintained, the album was directed at the Family itself, an elect group that was being instructed to preserve the worthy from the impending disaster.

In 1969, on August 8, Manson told Family members at Spahn Ranch, “now is the time for Helter Skelter.” That evening the family, under the direction of Manson, would commit the famous murder of Sharon Tate, leading to other murders over the two day period.

Charles Milles Manson (born November 12, 1934) is an American criminal and musician who led what became known as the Manson Family, a quasi-commune that arose in California in the late 1960s. He was found guilty of conspiracy to commit the murders of Sharon Tate and Leno and Rosemary LaBianca carried out by members of the group at his instruction. He was convicted of the murders through the joint-responsibility rule, which makes each member of a conspiracy guilty of crimes his fellow conspirators commit in furtherance of the conspiracy’s objective.

Manson believed in what he called “Helter Skelter,” a term he took from the song of the same name by The Beatles. Manson believed Helter Skelter to be an impending apocalyptic race war, which he described in his own version of the lyrics to the Beatles’ song. He believed his murders would help precipitate that war. From the beginning of his notoriety, a pop culture arose around him in which he ultimately became an emblem of insanity, violence and the macabre. The term was later used by Manson prosecutor Vincent Bugliosi as the title of a book he wrote about the Manson murders.

At the time the Family began to form, Manson was an unemployed ex-convict, who had spent half of his life in correctional institutions for a variety of offenses. Before the murders, he was a singer-songwriter on the fringe of the Los Angeles music industry, chiefly through a chance association with Dennis Wilson, founding member and drummer of The Beach Boys. After Manson was charged with the crimes of which he was later convicted, recordings of songs written and performed by him were released commercially. Various musicians, including Guns N’ Roses, White Zombie and Marilyn Manson, have covered some of his songs.
Manson’s death sentence was automatically commuted to life imprisonment when a 1972 decision by the Supreme Court of California temporarily eliminated the state’s death penalty. California’s eventual reinstatement of capital punishment did not affect Manson, who is currently incarcerated at Corcoran State Prison.

Manson established a base for the group at Spahn’s Movie Ranch, not far from Topanga Canyon, in August 1968 after Wilson’s manager told the Family to move out of Wilson’s home. The entire Family then relocated to the ranch.

The ranch had been a television and movie set for Western productions. However, by the late 1960s, the buildings had deteriorated and the ranch was earning money primarily by selling horseback rides.

Family members did helpful work around the grounds. Also, Manson ordered the Family’s women, including Lynette “Squeaky” Fromme, to occasionally have sex with the nearly blind, 80-year-old owner, George Spahn. The women also acted as seeing-eye guides for Spahn. In exchange, Spahn allowed Manson and his group to live at the ranch for free. Squeaky acquired her nickname because she often squeaked when Spahn pinched her thigh.

Charles Watson soon joined the group at Spahn’s ranch. Watson, a small-town Texan who had quit college and moved to California, met Manson at Dennis Wilson’s house. Watson gave Wilson a ride while Wilson was hitchhiking after his cars had been wrecked.
Spahn nicknamed Watson “Tex” because of his pronounced Texan drawl.
Helter Skelter (Manson scenario)

In the first days of November 1968, Manson established the Family at alternative headquarters in Death Valley’s environs, where they occupied two unused or little-used ranches, Myers and Barker. The former, to which the group had initially headed, was owned by the grandmother of a new woman in the Family. The latter was owned by an elderly, local woman to whom Manson presented himself and a male Family member as musicians in need of a place congenial to their work. When the woman agreed to let them stay there if they’d fix up things, Manson honored her with one of the Beach Boys’ gold records, several of which he had been given by Dennis Wilson.

While back at Spahn Ranch, no later than December, Manson and Watson visited a Topanga Canyon acquaintance who played them the Beatles’ White Album, then recently released. Manson became obsessed with the group. At McNeil, he had told fellow inmates, including Alvin Karpis, that he could surpass the group in fame to the Family, he spoke of the group as “the soul” and “part of ‘the hole in the infinite’. ”

For some time, Manson had been saying that racial tension between blacks and whites was growing and that blacks would soon rise up in rebellion in America’s cities. He had emphasized Martin Luther King, Jr.’s assassination, which had taken place on April 4, 1968. On a bitterly cold New Year’s Eve at Myers Ranch, the Family members, gathered outside around a large fire, listened as Manson explained that the social turmoil he had been predicting had also been predicted by the Beatles. The White Album songs, he declared, told it all, although in code. In fact, he maintained (or would soon maintain), the album was directed at the Family itself, an elect group that was being instructed to preserve the worthy from the impending disaster.

In early January 1969, the Family escaped the desert’s cold and positioned itself to monitor L.A.’s supposed tension by moving to a canary-yellow home in Canoga Park, not far from the Spahn Ranch. Because this locale would allow the group to remain “submerged beneath the awareness of the outside world”, Manson called it the Yellow Submarine, another Beatles reference. There, Family members prepared for the impending apocalypse, which, around the campfire, Manson had termed “Helter Skelter”, after the song of that name.

By February, Manson’s vision was complete. The Family would create an album whose songs, as subtle as those of the Beatles, would trigger the predicted chaos. Ghastly murders of whites by blacks would be met with retaliation, and a split between racist and non-racist whites would yield whites’ self-annihilation. Blacks’ triumph, as it were, would merely precede their being ruled by the Family, which would ride out the conflict in “the bottomless pit”—a secret city beneath Death Valley. At the Canoga Park house, while Family members worked on vehicles and pored over maps to prepare for their desert escape, they also worked on songs for their world-changing album. When they were told Terry Melcher was to come to the house to hear the material, the women prepared a meal and cleaned the place but Melcher never arrived.


Voir la vidéo: History of Spahns Movie Ranch Manson Family Movie spots directions u0026 locations (Mai 2022).